mardi 21 mai 2019

Pêche du brochet à la mouche - les grandes bases

La pêche du brochet à la mouche commence réellement à prendre son envol en France.
Pratiquée depuis des années dans les pays scandinaves, elle avait tardé à passer les frontières et à toucher le pêcheur français.

Depuis l'avènement des chaînes Youtube et la difffusion de nombreuses émissions, web séries et autres reportages dédiés, cette pêche a trouvé ses adaptes aujourd'hui.




C'est donc normal de voir affluer sur les réseaux sociaux de très nombreuses questions qui malheureusement ne trouvent pas toujours de bonnes réponses.

Je vais donc essayer au travers de plusieurs articles d'éclairer un peu la lanterne du pêcheur qui souhaite débuter la pêche du  brochet à la mouche.

Avant de commencer, je voudrais tordre le coup à une idée qui voudrait qu'il faille déjà être pêcheur à la mouche pour débuter la pêche des carnassiers au streamer... FAUX !!!!
Surtout si le débutant était déjà auparavant pêcheur aux leurres, son corps aura déjà enregistré et compris le maniement d'une canne, ses accélérations, à quel moment l'arrêter pour que ça lance droit, etc...
Avec une initiation d'une bonne journée, un leurriste est tout à fait capable d'expédier à 15m un streamer de bonne taille et de toucher déjà à la double traction.
Ceci étant dit, commençons.

Comment pêcher les carnassiers d'eau douce à la mouche ?

Réponse: en leur présentant un streamer imitant la proie du moment ou un concurrent, vrai  surtout sur le brochet.

Remarque : ce streamer est donc souvent de taille conséquente, que l'on pêche la perche, le bass ou le brochet, il pèse plus ou moins lourd lorsqu'il est mouillé.

Si vous essayez de lancer votre streamer avec une soie au profil classique, ça ne marchera pas, peu importe la qualité de votre canne.


Le point le plus important vous l'aurez compris dans la pêche du brochet à la mouche est donc la soie et son profil. Et je vais la faire courte, il vous faut une soie en WF (ça ne sert à rien de faire 3 paragraphes sur les autres profils, à part remplir du papier) et de profil clouser (de Bob Clouser, un des grands artisans de la pêche des carnassiers à la mouche).

WF signifie weight forward, le poids de la soie qui sert à mettre en charge la canne est donc placé sur les premiers mètres de la soie, et le type clouser signifie que ces premiers mètres font environ 8.5 à 10m.

Avoir cette soie un peu grosse au départ vous aide à charger votre canne, cette soie ne s'écrase pas d'ailleurs sous le poids de la mouche lorsqu'elle est en l'air, et vous permet aussi de lancer à 15m en ne faisant que 2 faux lancers. Un bon pêcheur doit être un peu fainéant.

Voici les soies particulièrement adaptées à  cette pêche : la Airflo 40+ sniper , la Vision Grand Daddy, la Rio outbound et la Rio Pike Musky


Je reviendrai en détail sur chacune des soies dans de futurs articles.

Du coup, lorsque je suis en action de pêche, je prépare ma soie en sortant les mètres nécessaires et en les laissant dans mon panier de lancer ou à mes pieds, puis je fais un ou deux faux lancers et je balance, ça sort tout seul, le ventre part vite et entraîne avec lui tout le reste de la soie ainsi que votre bas de ligne et votre mouche.

Une fois sur l'eau, la récupération commence.... Mais ça c'est déjà une autre histoire.




Prochain épisode : le bas de ligne pour la pêche du brochet.













Aucun commentaire:

Publier un commentaire